Les brasseurs

Portraits de Brasseurs

single_visuel
Interview

Pierre Emmanuel MARQUAIRE

Brasserie brique house

Qu’est ce qui t’as donné envie de créer une brasserie ?

La brasserie s’inspire de bières Craft, un peu à la mode Anglo saxonne. Les deux fondateurs : Joseph et Baptiste, en voyant le paysage des brasseries avec une production de bières très forte, on voulait prendre le contrepied de tout cela et proposer des bières un peu plus variées avec une gamme de produits assez large.  L’occasion pour les brasseurs de s’amuser avec une gamme éclectique. On sort 2 nouvelles bières chaque mois, En plus des collaborations. On essaie d’apporter un peu de vent frais

Quel est le nombre de collaborateurs au sein de votre brasserie ?

Aujourd’hui, nous sommes quasiment 150 et en comptant les 3 taproom à Lille et une trentaine de personnes sur la brasserie. La prochaine taproom va ouvrir à Bordeaux pour décembre 2022. Ensuite, il y aura Paris et Reims. L’ambition étant de couvrir le maximum de grandes villes en France

Quelle est aujourd’hui votre production annuelle ?

Cette année (en 2022), on va finir à 14 000 hectolitres brassés sachant que l’année dernière on a réalisé une production de 4 500 hectolitres donc… un gros pas en avant et on a des objectifs ambitieux pour les prochaines années

Y a t'il possibilité de visiter votre brasserie et si oui, quels horaires et quelles conditions ..?

Pas pour le moment mais c’est en cours de réflexion surtout pour les Taproom. Chaque lieu, chaque bar restaurant ont leur propre unité de brassage, de production et on aimerait faire découvrir à nos clients, avec un peu de pédagogie, des activités autour de la bière dans un second temps, mais ça arrive…

Y a t'il au sein de votre brasserie la possibilité de se restaurer sur place ?

Notre approche autour de nos Taproom (la salle derrière la brasserie qui sert les bières produites sur place) C’est essentiel de proposer des bières conçues dans la brasserie. ¨Pour la restauration, on a pris le parti de créer une identité, un monde avec pour chacune des plats régionaux. Sur la métropole lilloise, on a aujourd’hui 3 concepts. A St André qui était le site de production historique avec essentiellement des pizzas « nouvelles napolitaine », le Hein sur Lille ou nous sommes sur un estaminet avec les plats traditionnels du Nord.

Et l’HTSM à Maillerie de Villeneuve d’Ascq avec une offre un peu plus « barbecue ». Pour les prochains projets, il y aura du changement, on a prévu de faire les choses en grand .

Quelles sont les mesures environnementales que vous appliquez sur place en terme de RSE, de gestion de déchets, de préventions, d'emballage, de consignes..?

On ne peut pas trop divulguer pour l’instant. Il y a des choses qui se passent actuellement notamment sur la consigne. On s’est rapproché d’un organisme pour obtenir une certification dans ce domaine. C’est quelque chose qui nous porte à cœur de travailler de façon la plus locale possible, que ce soit au niveau de nos malts avec des agriculteurs de la région et on essaie que ce soit le cas à tous les niveaux de l’entreprise

Quelles sont vos bières préférées ?

« Mon petit coup de cœur, c’est l’Anosteke car c’est le renouveau du houblon dans les Flandres il y a déjà quelques années. Ensuite, la Moulin d’Ascq. J’apprécie également le concept des 3 Brasseurs que je trouve assez sympa et aussi une préférence pour la brasserie Chromatique que je découvre et qui propose des chouettes bières, très Craft avec une équipe très sympathique et des produits assez fantastiques

Votre navigateur est obsolète !

Téléchargez la dernière version pour profiter entièrement de notre site mettre à jour

×